Accueil du site > Science > Acupuncture : Pourquoi tant d’études inutiles ?

Acupuncture : Pourquoi tant d’études inutiles ?

Le 25 septembre 2008

Les études sur l’acupuncture se suivent ces derniers temps et se ressemblent, notamment pour ce qui est de leur faible valeur scientifique. La dernière en date traite de l’efficacité de l’acupuncture contre les effets secondaires dans le cadre de traitements contre le cancer du sein chez les femmes.

Jetons un oeil sur cette étude afin de voir pourquoi elle est si faible. Il suffit pour ce faire d’aller la consulter . Celle-ci a été présentée lors d’une réunion scientifique comme cela se fait souvent, bien que le top pour une étude soit bien entendu d’être publiée dans un journal scientifique de renommée à comité de lecture, ce qui n’est pas le cas ici.

L’acupuncture contre les bouffées de chaleur

Cette étude compare l’acupuncture à Effexor, un traitement contre les bouffées de chaleur, et d’autres symptômes, chez les femmes atteintes de cancer du sein qui sont sous Tamoxifen ou Arimidex. Ces thérapies causent des effets secondaires vasomoteurs, comme des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes. Une thérapie hormonale normale peut être utilisée pour traiter ces symptômes, mais les femmes qui ont certains types de cancers du sein ne peuvent pas prendre ces hormones, d’autres traitements sont donc nécessaires. L’un de ces traitements est l’antidépresseur Effexor.

Il y avait 47 patientes dans l’étude, qui ont été suivies pendant 12 semaines soit par l’acupuncture, soit par Effexor. L’étude montre que l’acupuncture était aussi efficace qu’Effexor, mais avait moins d’effets secondaires et durait plus longtemps après l’arrêt du traitement.

Le communiqué de presse rapportait que :

"Les résultats ont aussi montré qu’il y avait d’autres bénéfices au traitement par l’acupuncture pour les patientes touchées par un cancer du sein, comme une augmentation de leur bien-être, plus d’énergie, et dans certains cas une libido plus importante, qui n’étaient pas vécus par les patientes sous traitement médicamenteux."

Evaluer les essais cliniques

Ceux qui ont un peu lu Charlatans.info, ou des études scientifiques, savent que toutes les études ne se valent pas, et qu’il y a certains critères de base à respecter afin de parvenir au sommet de la méthodologie, et ainsi obtenir des résultats qui tiennent la route.

Or dans ce cas, cette étude présente de nombreuses faiblesses, assez pour rendre les résultats ininterprétables, jargon scientifique pour dire "sans valeur".

Le problème fatal avec cette étude est surtout qu’elle n’a pas été réalisée en aveugle, il n’y a pas acupuncture simulée. De ce fait, les patients savaient s’ils recevaient le traitement qui était étudié. La longue liste des "bénéfices" non spécifiques perçus par les patients qui ont reçu l’acupuncture (comme une augmentation de leur bien-être) est une preuve de l’effet placebo de ce groupe. Cette faiblesse méthodologique suffit à condamner l’étude.

En outre, l’étude, avec 47 sujets seulement, est trop petite. C’est particulièrement un problème dans le cadre de résultats équivalents comme ici, l’étude ne montre aucune différence en degré de bénéfices entre l’acupuncture et l’Effexor (bien qu’il y ait une différence dans la durée). Cela peut tout simplement vouloir dire que l’étude n’était pas assez importante pour déceler une différence.

Cette petite taille de l’étude est aussi exacerbée par le fait qu’il n’y avait aucun groupe placebo, l’acupuncture était comparée à l’Effexor. Il est donc possible que dans cette étude, aucun des traitements ne marche, étant donné que nous n’avons aucun groupe de contrôle placebo pour pouvoir juger de l’efficacité absolue des traitements.

D’autres études précédentes ont indiqué que l’Effexor n’était que "modérément" efficace dans le traitement des bouffées de chaleur. Il n’est donc pas déraisonnable de contrôler le traitement, mais l’efficacité modeste de l’Effexor comme traitement rend encore plus problématique le petit échantillon de l’étude.

Effexor a aussi des effets secondaires parce qu’il est biologiquement actif. Il se peut qu’Effexor ait des bénéfices modérés pour les bouffées de chaleur, mais que ces bénéfices soient masqués par les effets secondaires dans certains cas. Tandis que l’acupuncture peut n’avoir aucuns effets secondaires, et même aucuns effets du tout, ce qui rend l’effet final identique.


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |