Accueil du site > Suppléments > Attention aux produits pour maigrir !

Attention aux produits pour maigrir !

Le 14 octobre 2010

Le désir de rapidement perdre du poids entretien un marché lucratif de prétendus remèdes naturels. Une étude sur les entrées médicales à Hong Kong a révélé 66 cas dans lesquels on suspectait des patients d’avoir été empoisonnés par des thérapies d’amaigrissement "naturelles". Dans huit cas, les patients sont tombés gravement malades, et dans un cas un patient est décédé. Étude publiée dans le Journal Britannique de Pharmacologie Clinique [1].

Les chercheurs ont examiné les ingrédients de 81 produits pour maigrir que ces patients avaient pris. Ils ont découvert 12 agents différents qui tombaient dans cinq catégories : les médicaments pour maigrir non déclarés, les médicaments analogues (des éléments chimiques non autorisés dérivés de médicaments autorisés) ; les médicaments interdits, les médicaments utilisés dans le cadre d’indications inappropriées et les hormones thyroïdiennes.

"Les gens aiment l’idée d’utiliser des remèdes naturels parce qu’ils croient que si c’est naturel, c’est inoffensif. Mais il y a deux problèmes dans ces croyances. Premièrement, tous les agents naturels ne sont pas sans dangers, et deuxièmement les remèdes contiennent aussi des médicaments manufacturés et potentiellement dangereux" dit le Dr Magdalene Tang, qui a travaillé au Laboratoire de Toxicologie de l’Hôpital Princesse Margaret de Hong Kong.

Elle pense que peu de gens utiliseraient ces produits s’ils connaissaient mieux les risques potentiels qu’ils courent en les avalant.

Alors que la recherche s’est concentrée sur des cas à Hong Kong, les travaux concernent le monde entier. Ces produits pour maigrir sont largement disponibles sans ordonnance non seulement à Hong Kong, mais aussi dans les pays ou les contrôles des médicaments sont inexistants. En outre, n’importe qui peut les acheter par internet, même si vous viviez dans des pays ou le commerce des médicaments est bien règlementé.

"Le seul moyen de leur couper l’herbe sous le pied est que les gens arrêtent d’acheter ce genre de produits, et que les gouvernements engagent des actions directes ou votent des lois" dit le Dr Tang.

Le Dr Tang rappelle qu’il faut que les médecins demandent aux patients s’ils prennent des produits pour maigrir sans ordonnance dès lors qu’ils se présentent aux urgences avec des symptômes inhabituels. "La participation active en aval de l’équipe médicale, en association avec les laboratoires de toxicologie, est un élément crucial de la réussite de l’effort visant à éradiquer ce problème récurrent" dit-elle.


Références et notes :

[1] Case series on a diversity of illicit weight-reducing agents : from the well known to the unexpected. Magdalene HY Tang, Sammy PL Chen, SW Ng, Albert YW Chan, Tony WL Mak. British Journal of Clinical Pharmacology. 2010

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |