Accueil du site > Nouvelles > Cent mille manifestants d’après les syndicats, dix mille selon la Police (...)

Cent mille manifestants d’après les syndicats, dix mille selon la Police !

Le 26 août 2011

Le public devrait prendre les estimations de la population, lors des manifestations, avec des pincettes, préviennent les auteurs d’une étude publiée dans Significance [1] de la Société Royale de Statistiques et de l’Association Américaine des Statistiques, en proposant des alternatives plus fiables aux méthodes d’estimation habituelles.

Les estimations des tailles de population de manifestants varient grandement, et le succès d’un événement dépend souvent de cette même taille estimée de la foule battant le pavé. Les organisateurs de la démonstration Londonienne de 2007 "Stop à la guerre" ont rapporté 60000 manifestants, tandis que la Police en a rapporté tout juste 10000. Les manifestations en France, comme celle contre la réforme des retraites de 2010, vont souvent de 1 à 10 entre les autorités et les syndicats. "En l’absence de méthodes précises d’estimation, le public en est réduit à avoir un point de vue coloré selon les croyances et idéologies de ceux qui font les estimations" affirme le Professeur Paul Yip de l’Université de Hong Kong, l’un des auteurs de l’étude.

Une telle contradiction dans les estimations n’est pas inhabituelle, et suppose que l’utilisation des tailles de population constitue surtout un outil politique. Des tailles de population plus larges sont un moyen de recruter d’autres personnes à la cause défendue, grâce au phénomène de la preuve sociale, et il est alors plus difficile pour les autorités d’ignorer les revendications dont elles font l’objet. "Les autorités sont parfois acculées dans une position difficile" dit Yip. "Il est important de mettre en lumière les défauts des méthodes d’estimation existantes."

Dans cette dernière étude, les auteurs donnent des méthodes plus précises d’estimation de la taille de la foule. Actuellement, même quand on cherche à s’approcher de la vérité, il y a une grande marge d’erreur. Les auteurs recommandent aux organisateurs et aux autorités d’utiliser une méthode d’estimation de la densité sur une aire donnée pour les rassemblements statiques, ce qui réduit la marge d’erreur à moins de 10%. En outre, ils ont conçu une nouvelle méthode d’estimation fiable des populations mobiles.

Deux points d’inspection sont placés le long de la route qui est empruntée par les participants de la manifestation, et où ils sont estimés, pas trop proches l’un de l’autre et avec l’un près de l’arrivée. En appliquant cette méthode des deux points d’inspection à la marche de Hong Kong du 1er juillet (une démonstration politique) depuis 2003, des estimations plus fiables ont pu être obtenues.

"Il est important de rectifier le mythe du comptage des individus d’une manifestation" conclut le chercheur. Le public serait mieux servi avec des estimations moins sensibles aux biais politiques. Notre étude montre que les estimations de la foule avec une marge d’erreur de moins de 10% peuvent être réalisées avec la méthode proposée."

- Statistiques : Méfiez-vous ! Nicolas Gauvrit.


Références et notes :

[1] Watson et Yip. How many were there when it mattered ? Estimating the sizes of crowds. Significance, Sept. 2011 : 104-107.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |