Accueil du site > Nouvelles > Cliniques charlatanesques !

Cliniques charlatanesques !

Le 8 août 2009

Certains reportages font régulièrement état de cliniques proposant des traitements à base de cellules souches, notamment à l’étranger. Il s’agit d’une tendance qui se développe ces dernières années : la prolifération de cliniques vendant leurs services dans le cadre de traitements de maladies sérieuses, voire incurables, comme des lésions de la moelle épinière, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, des problèmes articulatoires, arthrites et autres désordres neurologiques.

Ces cliniques affirment être en mesure d’améliorer, ou même de guérir, ces maladies en injectant des cellules souches dans la moelle épinière ou dans d’autres régions du corps. Ce genre de traitement coute environ entre 15 et 20 000 euros, sans compter le voyage, pour une seule séance.

Le problème est que ces cliniques n’ont aucune preuve publiée que leurs traitements sont valides. Et il y a de bonnes raisons de penser qu’ils ne le sont pas : la technologie des cellules souches n’est tout simplement pas arrivée au stade de maturité où l’on pourrait l’utiliser pour soigner de telles maladies. Il y a encore de nombreux obstacles techniques à régler, savoir contrôler les cellules souches, faire en sorte qu’elles survivent et deviennent le type de cellules nécessaire pour avoir l’effet thérapeutique désiré, et surtout faire en sorte que leur croissance ne se développe pas en tumeur. Les problèmes basiques de sécurité n’ont pas encore été réglés.

Ainsi, fondamentalement, ce que ces cliniques déclarent est qu’elles seraient en avance de plusieurs années, pour ne pas dire plusieurs décennies, sur le reste du monde scientifique et médical. Et pourtant elles n’ont pas d’éléments scientifiques à fournir pour en faire la démonstration. Elles devraient être en mesure de donner des douzaines d’études démontrant l’aboutissement de leur technologie, mais elles ne le peuvent pas.

En outre, leurs traitements eux-mêmes devraient faire partie de la recherche clinique, afin d’établir leur sécurité et efficacité, mais ce n’est pas le cas. Très peu d’informations filtrent. Bruce Dobkin a publié une analyse de cas tirés d’une clinique de cellules souches chinoise. Il conclut :

Le phénotype et la finalité des cellules transplantées, décrites comme étant des cellules olfactives enveloppées, sont inconnus. La morbidité péri opératoire et l’absence de bénéfices fonctionnels ont été identifiées comme étant les défauts cliniques les plus sérieux. Les procédures observées ne visaient pas à respecter les standards internationaux d’une étude sûre ni efficace. En l’absence de protocole clinique valide, les médecins ne devraient pas recommander cette procédure à leurs patients.

En d’autres termes, nous ne savons pas non plus ce que les médecins de la clinique injectent à leurs patients, ni ce qui arrive aux cellules… si jamais il y en a. Il y a les risques associés à cette procédure, sans aucune preuve de bénéfice. Et la clinique ne respecte pas les procédures éthiques standards dans le cadre de traitements expérimentaux.

Bien que la Chine semble être un point chaud pour ce genre de cliniques, la Hongrie n’est pas en reste non plus. Une descente de police a eu lieu dans une clinique hongroise car celle-ci n’avait pas les autorisations nécessaires pour pouvoir utiliser des tissus humains, les cellules souches qu’elle prétendait utiliser provenaient de fœtus.

Cliniques charlatanesques

Sans parler du traitement, la formule pour reconnaitre une clinique charlatanesque est connue. Typiquement, de telles cliniques sont l’œuvre d’un seul individu, qui peut être médecin ou non. Elles reposent souvent sur un traitement bidon, qui peut être la thérapie par l’ozone, une utilisation non conventionnelle de médicaments ou un nouvel agent inventé. La thérapie repose souvent sur une philosophie farfelue et non prouvée de la maladie, comme par exemple la notion que tous les cancers sont causés par des infections fongiques ou des chocs psychologiques (Hamer), ou que toutes les maladies sont causées par un ver dans le foie.


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |