Accueil du site > Psychologie > Contrôle et irrationalité

Contrôle et irrationalité

Le 3 octobre 2008

D’après des chercheurs, l’absence ou le manque de contrôle peut conduire des personnes rationnelles à voir des structures, modèles, des liens ou tendances où il n’en existe pas, ce qui semble expliquer le comportement irrationnel.

Les auteurs déclarent que leur étude pourrait expliquer pourquoi les joueurs de baseball exécutent des rituels élaborés, ou pourquoi les analystes des marchés financiers voient parfois des tendances inquiétantes dans des données parfaitement inoffensives.

Le besoin de structure ou de compréhension pousse les gens à se fourvoyer en cherchant, et en faisant, des connexions qui n’existent pas, dit Jennifer Whitson de l’Université du Texas, Austin.

"Lorsque le contrôle nous échappe, nous tentons de chercher et de trouver des tendances, des modèles, parfois même faux, afin de retrouver notre sens du contrôle" dit Whitson dont la recherche est publiée dans le journal Science [1].

Les joueurs de baseball sont un excellent exemple.

"Tout le monde connaît la superstition classique des joueurs de baseball qui portent leur T-shirt porte-bonheur, et les rituels particuliers qu’ils exécutent avant d’entrer sur le terrain" dit Whitson.

Elle et son collègue, Adam Galinsky de l’Université de Northwestern d’Evanston, suspectaient qu’un manque de contrôle était au coeur des nombreux rituels, superstitions et théories de la conspiration.

Pour le prouver, ils ont dirigé une série d’expériences dans lesquelles ils ont manipulé le contrôle de différentes façons, par exemple en demandant aux gens de répondre à des séries de questions, puis en disant à la moitié d’entre eux, au hasard, qu’ils avaient fait des erreurs.

Les volontaires devaient ensuite trouver des modèles. Dans l’une des tâches, on leur demandait de trouver des images dans des représentations parsemés de points. La moitié des photos contenaient réellement des formes et l’autre était constituée de points disposés de façon aléatoire.

Alors que tout le monde dans les deux groupes repérait les images, le groupe qui sentait perdre le contrôle dans l’expérience a aussi "vu" des images qui n’existaient pas dans 43% des photos. "Nous avons manipulé la perte de contrôle et montré que le besoin de structure augmentait." ajoute Whitson.

Dans une autre expérience, l’équipe a demandé aux participants de sélectionner des titres/actions à partir de données qui étaient neutres.

Whitson explique que les participants de l’étude qui sentaient qu’ils perdaient le contrôle, étaient plus susceptibles de former des conclusions fortes sur une action même s’il n’y avait rien dans les données le permettant.

"Les gens voient de faux modèles dans tous types de données, imaginent des tendances à la bourse, voient des visages dans les nuages et détectent des conspirations entre des relations déclare Whitson.

"Cela suggère qu’une absence de contrôle conduit à un besoin viscéral d’ordre, même un ordre imaginaire ajoute-t-elle.

Et quand les marchés sont secoués comme en ce moment, les positions restent précaires et le futur incertain, les acteurs s’accrochent à tout type de modèle pouvant leur permettre de se sentir mieux.

- Les mécanismes de la crédulité. Fabrice Clément.
- Les influences inconscientes. De l’effet des émotions et des croyances sur le jugement. Ahmed Channouf.


Références et notes :

[1] Lacking Control Increases Illusory Pattern Perception. J. Whitson & A. Galinsky. Science 3 Oct. 2008 : Vol. 322. n°. 5898, pp. 115-117.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |