Accueil du site > Nouvelles > Dangereux les plombages au mercure ?

Dangereux les plombages au mercure ?

Le 9 août 2008

Un documentaire, diffusé le 8 août sur France Culture évoquait les "dangers" des amalgames au mercure. Marie Grosman rappelait, entre autres choses, que les pays scandinaves ont interdit les amalgames, et que récemment, aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) commençait à revoir son avis. Elle s’étonnait donc de ne voir aucune réaction en France.

La citation mise en exergue vient du site internet de la FDA [1] qui dit que "les amalgames dentaires contenant du mercure, pourraient avoir des effets neurotoxiques sur le système nerveux des enfants en développement et les fœtus".

Plusieurs remarques cependant face à ces déclarations et ce documentaire (si on peut appeler ça "documenté").

Contrairement à ce qui est affirmé, la FDA ne recommande pas aux personnes qui ont des amalgames de les faire enlever. Ils déclarent : "les plombages sont le meilleur type d’amalgames disponibles. Ils contiennent du mercure, généralement environ 50%. Quand un amalgame est placé ou enlevé des dents, il relâche de la vapeur de mercure. La vapeur de mercure est aussi libérée pendant la mastication. Les quantités de mercure libérées pendant la mastication sont infimes et ne sont pas susceptibles d’avoir des effets sur la santé."

Les effets neurotoxiques mentionnés sur le site de la FDA ne sont soutenus par aucune preuve [2]. Les recommandations personnelles des membres du comité de la FDA indiquent que la FDA "doit considérer les modifications restreignant son utilisation chez les femmes enceintes et les enfants, et étudier les pharmacocinétiques du mercure." Mais "ne donne aucune recommandation imprudente au public de faire enlever leurs amalgames, parce qu’il apparaît que ce problème ne pourrait affecter qu’un petit segment de la population." Il est fait ici référence aux personnes qui sont allergiques au mercure, dont les symptômes sont une inflammation des joues en contact avec l’amalgame, qui reste une allergie rare, affectant peu de gens. En effet, les autres matériaux de plombage disponibles ne sont pas non plus sans risques [3].

L’émission mentionnait que la Norvège et le Danemark avaient banni l’utilisation des amalgames au mercure. Cependant, cela a été fait parce que le mercure perdu de la chirurgie dentaire était potentiellement nocif pour l’environnement, et non pas pour les patients [4] [5] . L’Agence Chimique Suédoise a même conclu que "l’exposition indirecte évaluée des humains au méthyl-mercure, résultant des émissions dues aux amalgames dentaires, est bien en dessous des limites tolérables, indiquant un faible risque d’effets sur la santé [6]"

L’un des experts de la Commission Européenne, Health & Consumer Protection DG Directorate C : Public Health and Risk Assessment disait à propos de la sécurité des amalgames dentaires, et de la restauration d’autres matériaux dentaires pour les patients ayant des plombages au mercure [7] : "Certains effets secondaires ont été rencontrés avec les amalgames dentaires, mais l’incidence est faible et se règle facilement. Il y a eu des déclarations de relations de cause à effet en tenant compte de toute une variété de conditions systémiques, particulièrement des effets neurologiques et psychologiques et/ou psychiatriques.

Il a cependant été conclu qu’aucun risque d’effets secondaires systémiques n’existe, et que l’utilisation des amalgames ne pose aucun risque de maladie systémique. L’exposition au mercure chez les individus ayant des restaurations d’amalgames survient pendant le placement ou le retrait des plombages. La restauration d’un plombage augmentera temporairement l’exposition des patients à des niveaux relativement critiques de mercure, et il n’y a aucune justification clinique pour un nettoiement satisfaisant des amalgames, excepté chez les patients suspectés d’avoir des réactions allergiques à ses constituants."

Enfin, l’auteure du documentaire n’échappe à la règle conspirationniste fréquemment rencontrée, et n’hésite pas à déclarer qu’il existe des études "prouvant la nocivité des plombage en France, mais qu’elles sont niées à cause du lobby des fabricants dentaires".

- Les prêcheurs de l’apocalypse : Pour en finir avec les délires écologiques et sanitaires. Jean de Kervasdoué.


Références et notes :

[1] FDA Q&A on Dental Amalgam : www.fda.gov/cdrh/consumer/amalgams.html

[2] http://ec.europa.eu/health/ph_risk/committees/04_scenihr/scenihr_cons_07_en.htm

[3] http://ec.europa.eu/health/ph_risk/committees/04_scenihr/scenihr_cons_07_en.htm

[4] http://www.kemi.se/templates/News____3036.aspx

[5] Swedish ban on mercury : www.kemi.se/templates/Page____4646.aspx

[6] Response from the Swedish Chemicals Agency to Swedish consultation : www.kemi.se/upload/Amnesomraden/Docs/Hg/Mercury_consult_080222.pdf

[7] http://ec.europa.eu/health/ph_risk/committees/04_scenihr/scenihr_cons_07_en.htm

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |