Accueil du site > Science > Est-ce qu’un placebo marcherait sur vous ?

Est-ce qu’un placebo marcherait sur vous ?

Le 13 janvier 2011

Pouvez-vous être trompé en croyant qu’une pilule de sucre soulagera votre douleur ? Un scan du cerveau pourrait révéler si vous allez réagir favorablement au placébo ou non.

Tor Wager, de l’Université du Colorado, et ses collègues ont analysé différemment deux études qui avaient impliqué des images numériques de cerveaux d’individus qui avaient reçu des stimuli douloureux [1]. Chacune consistait en deux essais où les volontaires avaient appliqué une crème inefficace pour soulager leur douleur. Dans l’un des essais, on leur avait dit qu’il s’agissait d’une fausse crème thérapeutique, et dans l’autre groupe il avait annoncé que c’était un analgésique.

Quand on a comparé les réponses cérébrales de chaque étude, le groupe a identifié plusieurs structures cérébrales qui étaient plus ou moins actives avant et pendant le stimulus de la douleur, chez ceux qui avaient vécu un effet placébo.

Chez les individus qui ont réagi au placébo, l’activité a chuté dans les régions cérébrales qui traitent la douleur, mais a augmenté dans les régions du cerveau impliquées dans l’émotion. Ceci suggère que plutôt que de bloquer les signaux de la douleur dans le cerveau, le placebo modifie l’interprétation de la douleur.

La signification de la douleur

Chez ceux qui y réagissent bien, "beaucoup de l’action placébo a eu lieu quand les gens s’attendaient à de la douleur" explique Wager. "Ce qui fait que quelqu’un répond bien au placebo vient de sa capacité (inconsciente) à réévaluer la signification de la douleur avant qu’elle n’apparaisse."

Son équipe a créé une carte des régions du cerveau utilisable de 35 des 47 participants, régions qui utilisent l’information. Avec cette carte, ils étaient plus à même de prédire comment le placébo allait réduire la douleur chez les participants restants.

Cette carte pourrait être utile pour savoir dans quelle mesure l’effet d’un médicament est dû à une réponse placébo dans le cadre des études cliniques, et pour identifier les bons candidats pour une thérapie placebo.

"Il est difficile, pour des médicaments expérimentaux, de prouver leur supériorité au traitement placébo, et prévoir ceux qui réagissent bien au placébo pourrait permettre d’aider à mieux gérer ce problème" explique l’un des chercheurs.

- L’effet placebo : Le pouvoir de guérir. Danielle Fecteau.
- Le mystère du placebo. Patrick Lemoine.


Références et notes :

[1] Brain Mediators of Predictive Cue Effects on Perceived Pain. Journal of Neuroscience, 2010 ; 30 : 12964-12977.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |