Accueil du site > Psychologie > Est-ce que la Lune modifie notre humeur ou nos actions ?

Est-ce que la Lune modifie notre humeur ou nos actions ?

Le 7 mai 2016

Les enfants sont-ils des loups garous ? Étude sur le sommeil des enfants avec les cycles lunaires.

Entourée d’une aura de mystère depuis toujours, la Lune et son influence supposée sur le comportement humain fait l’objet d’une fascination ancestrale et de spéculations mythiques depuis des siècles. Alors que la pleine Lune ne transforme pas les gens en loups garous, certaines personnes l’accusent d’être la cause de leur mauvaise nuit ou de provoquer des transformations mentales. Mais y a-t-il un soupçon de science derrière ces mythes ?

Pour établir si les phases lunaires affectaient d’une manière ou d’une autre les êtres humains, un groupe international de chercheurs a étudié des enfants pour voir si leurs habitudes de sommeil avaient changé et s’il y avait des différences dans leurs activités quotidiennes [1]. "Nous avons pris en compte le fait que réaliser cette recherche sur des enfants serait beaucoup plus intéressant parce qu’ils sont plus sensibles aux changements que les adultes et leurs besoins de sommeil sont plus importants que les adultes," explique le Dr. Jean-Philippe Chaput, de l’Institut de Recherche de l’Est de l’Ontario.

Leur étude a été réalisée sur un total de 5812 enfants venant des cinq continents. Les enfants venaient de tous niveaux économiques et socioculturels, et les variables comme l’âge, le sexe, l’éducation parentale, les jours de mesure, l’indice de masse corporelle, la durée du sommeil nocturne, les niveaux d’activité physique et de temps sédentaire ont été pris en compte.

Les données ont été collectées pendant 28 mois, qui est équivalent au même nombre de cycles lunaires. Elles ont ensuite été sous-divisées en trois phases lunaires : la pleine lune, le premier et dernier quartier puis la nouvelle lune. Les résultats de l’étude ont révélé qu’en général, la durée du sommeil nocturne autour de la pleine lune par rapport à la nouvelle lune voyait une diminution d’environ 5 minutes du sommeil (soit une variation de 1 %). Aucun autre comportement n’a été modifié.

"Notre étude apporte des preuves convaincantes que la lune n’influence pas le comportement des individus. Le seul élément trouvé était cette petite modification de 1 % du sommeil autour de la pleine lune, et ceci s’explique largement par notre très grand échantillon qui maximise la puissance statistique," explique Chaput. L’implication clinique d’une réduction de 5 minutes du sommeil pendant la pleine lune ne représente pas une menace pour la santé. "Globalement, je pense que nous ne devons pas nous soucier du tout de la pleine lune. Nos comportements sont largement influencés par de nombreux autres facteurs comme les gènes, l’éducation, les revenus et des aspects psychosociaux plutôt que par des forces gravitationnelles," ajoute-t-il.

Alors que les résultats de cette étude sont convaincants, les controverses sur la pleine lune pourraient avoir pour conséquence que d’autres recherches soient faites pour déterminer si notre biologie est d’une manière ou d’une autre synchronisée avec le cycle lunaire, ou si la pleine lune a une influence sur les gens qui souffrent de troubles mentaux ou de douleurs physiques.

"Le folklore et même certains exemples de coutumes professionnelles suggèrent que les problèmes de santé mentale ou que les comportements humains et animaux sont affectés par les phases lunaires. Qu’il y ait un peu de science ou non derrière ce mythe, le mystère de la lune continuera à fasciner les civilisations dans les années à venir," conclut-il.


Références et notes :

[1] Are Children Like Werewolves ? Full Moon and Its Association with Sleep and Activity Behaviors in an International Sample of Children. Front. Pediatr., 2016.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |