Accueil du site > Nouvelles > Etats-Unis : les taux de naissance chez les ados plus élevés dans les états (...)

Etats-Unis : les taux de naissance chez les ados plus élevés dans les états les plus religieux

Le 18 septembre 2009

Les états des États-Unis, dont les résidents ont les croyances religieuses les plus conservatrices, tendent paradoxalement à être ceux où le taux de naissance chez des adolescentes est le plus important.

La relation pourrait être due au fait que les communautés avec de telles croyances religieuses (par exemple, une interprétation littérale de la bible) pourraient désapprouver tout recours à la contraception, expliquent les chercheurs. Si cette même culture n’arrive pas à décourager le sexe chez les adolescents, le nombre de grossesses et de naissances augmente.

Le Mississippi est en haut de la liste pour ses croyances religieuses conservatrices et son taux de naissances chez les adolescentes, selon les résultats de l’étude détaillée dans le journal Reproductive Health [1].

Cependant, les résultats ne disent rien sur les possibles causes et effets, bien qu’un des chercheurs, Joseph Strayhorn, tente une possible explication : "nous conjecturons que les communautés religieuses aux USA arrivent mieux à décourager l’utilisation de moyens de contraceptions chez les jeunes qu’ils n’arrivent à les décourager d’avoir des relations sexuelles."

Mais l’étude donne d’autres avertissements importants.

Le même lien pourrait ne pas se retrouver pour d’autres types de croyances religieuses qui sont peut-être plus libérales, disent les chercheurs. Et tandis que l’étude donne une information à propos des Etats en général, on ne sait pas si un adolescent pris individuellement qui est plus religieux sera aussi plus susceptible d’avoir un enfant.

"Vous ne pouvez pas parler des individus, parce que vous ne savez pas ce qui produit ce taux de naissances chez les ados" explique la sociologue Amy Adamczyk. L’étude ne regardait les communautés (ou les états) qu’en tant qu’ensemble.

"Il est possible qu’une attitude anti-contraception puisse être causée par des cultures religieuses, et que c’est ce qui pourrait exercer ses effets principalement sur les individus les moins religieux d’une culture" dit Strayhorn. "Nous ne savons pas."

Etats bibliques

Strayhorn a compilé les données de plusieurs registres. Les informations sur la religiosité venaient d’un échantillon de 36 000 participants qui ont fait partie du Forum Pew sur la Religion et la Vie Publique réalisé en 2007, tandis que les statistiques des taux de grossesse, de naissance et d’avortement venaient des Centres de Contrôle et de Prévention de la Maladie US.

Pour ce qui est de la religiosité, les chercheurs ont fait une moyenne du pourcentage de répondants qui étaient d’accord avec des réponses conservatrices du genre : "Il n’y a qu’une seule manière d’interpréter les enseignements de la ma religion" ou "les Écritures doivent être interprétées littéralement, mot pour mot".

Ils ont découvert une forte corrélation entre la religiosité conservatrice dans tout l’État et les taux de naissance chez les adolescentes dans tout l’État quand ils étudiaient les revenus et les taux d’avortement.

Par exemple, les résultats ont montré plus d’avortements chez les adolescentes dans les états moins religieux, ce qui biaiserait les résultats étant donné que moins d’adolescentes auront donné naissance dans ces états. Mais même après avoir compté les avortements, l’équipe de l’étude a retrouvé que le niveau de religiosité de l’Etat pouvait prédire leur taux de naissance chez les jeunes filles. Plus la religiosité est élevée, plus les naissances étaient importantes en moyenne.

"Ces résultats de sont pas surprenants" déclare John Santelli. "L’index de religiosité s’insère dans plus de croyances religieuses fondamentalistes" dit-il. "Je suis sûr qu’il y a des régions de la Nouvelle Angleterre qui ont des taux de naissance très bas, mais qui ont une participation religieuse très élevée, mais ce sont des congrégations probablement moins conservatrices, moins fondamentalistes"

Selon la sociologue Adamczyk, d’autres facteurs, pouvant être importants à considérer, comprennent les passés ethniques des résidents de l’État étudié. "Nous savons que les femmes afro-américaines tendent en moyenne à sous rapporter leurs avortements, ce qui veut dire qu’elles pourraient aussi ne pas rapporter qu’elles ont été enceintes" ajoute-t-il. "Si vous étudiez des Etats ayant un fort nombre de résidentes afro-américaines, vous pourriez rencontrer ce problème."

La propre recherche d’Adamczyk a montré une corrélation presque opposée au niveau individuel. "Nous avons trouvé que les femmes les plus religieuses étaient aussi les moins susceptibles de se lancer dans des comportements sexuellement risqués, il en résulte qu’elles sont moins susceptibles d’avoir une grossesse pré maritale" dit-elle. Mais pour les adolescentes religieuses qui choisissent d’avoir des relations sexuelles avant le mariage, il se pourrait qu’elles laissent de côté leurs points de vue religieux pour avorter.

Cause et effet ?

Adamczyk dit que l’idée que des principes anti-contraception soient derrière le lien est controversée, car les études sur le sujet ont eu des résultats différents. Elle explique : "l’idée est que dans la chaleur du moment, une jeune femme qui désirait rester vierge jusqu’au mariage cède tout de même. Et étant donné qu’elle ne l’avait pas planifié, avec aucun préservatif en poche, les chances de se retrouver enceinte s’en trouvent augmentées."

Le mariage tôt chez les individus les plus religieux pourrait aussi expliquer ces résultats.

"Dans le Sud, il y a un fort taux de mariage chez les adolescents. Et l’une des explications possible pourrait être que dans les Etats du Sud, qui sont les plus religieux, les gens se marient plus tôt et ont donc des grossesses planifiées" dit Strayhorn. Tout en reconnaissant ne pas penser que l’idée d’un mariage tôt puisse expliquer l’association religion-naissance.

- L’athéisme expliqué aux croyants. Paul Désalmand.


Références et notes :

[1] Religiosity and teen birth rate in the United States. Reproductive Health 2009, 6:14.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |