Accueil du site > Nouvelles > Falun Gong : mouvement opprimé ou juste délirant ?

Falun Gong : mouvement opprimé ou juste délirant ?

Le 7 août 2008

Avec l’arrivée des jeux olympiques d’été en Chine, le monde a tendance à se focaliser sur les offenses de la Chine vis-à-vis des droits de l’homme. Souvent, dans la même phrase, on peut lire un compte-rendu des abus contre le Tibet et contre Falun Gong, un mouvement spirituel et guérisseur interdit en Chine.

Le Falun Gong a pratiquement toujours bonne presse en Occident, par des reporters essentiellement attirés par le thème du "David contre Goliath", ou par les principes directeurs de vérité, de compassion et de tolérance diffusés par Falun Gong, qui contrastent avec la Chine. Mais aucun ne semble jamais mentionner la bizarrerie de ce mouvement.

Maintenant, personne n’approuve la censure et la torture. Vous pouvez condamner la Chine pour plusieurs de ces méfaits. Mais vous ne serez pas pour autant le champion des droits de l’homme parce que vous suivez un groupe spirituel étrange qui défie la Chine. Avant de devenir un adepte de Falun Gong parce que c’est mystique et qu’il ressemble au Tai Chi, ou tout simplement parce que le gouvernement Chinois est contre lui, vous devriez d’abord savoir de quoi il s’agit.

Depuis 1992

Contrairement au combat du Tibet contre la Chine vieux de plusieurs décennies, celui du Falun Gong date d’une quinzaine d’années seulement. Ce mouvement a été inventé par un chinois nommé Hongzhi Li, actuellement en exile quelque part dans le Queens. En tant que mouvement spirituel et système d’exercices, le Falun Gong est plus jeune que la Scientologie et l’aérobic.

Les pratiquants se comptent par millions, la plupart en Chine, bien que dix mille pratiquent aux USA.

Les praticiens disent que leurs exercices, en conjonction avec les principes susmentionnés de vérité, compassion et de tolérance, ont déjà guéri des maladies face auxquelles les médecins étaient impuissants, et leur a permis de retrouver une vitalité perdue depuis longtemps.

Les maîtres mots

Voici comment Falun Gong est supposé fonctionner, explication documentée dans le livre de Li, mais étrangement absente des discours académiques et journalistiques sur le Falun Gong :

Par un ensemble d’exercices d’étirement, un praticien cultive une entité intelligente et dorée appelée le falun, qui réside dans les viscères de chacun, dans une dimension différente, et qui tourne continuellement, absorbant à distance l’énergie des régions des univers parallèles afin de rendre le corps invincible face à la maladie. "Il y a des gens de nos jours qui marchent depuis des centaines d’années dans les rues, seuls vous pouvez dire qui ils sont." Explique Li dans son livre Falun Gong (2005).

Li maintient également dans son livre que David Copperfield n’est pas seulement magicien, mais qu’il possède certains sérieux falun qui lui permettent de passer à travers les murs.

Comment obtient-on le falun ? "Je l’installe personnellement chez les pratiquants" dit Li dans son livre "Zhuan Falun" ( 2004). " La majorité des gens peuvent le sentir. Les femmes plus âgées retrouveront leur menstruations périodiques."

"Le falun est un univers miniature qui possède toutes les capacités de l’univers. Il tournera pour toujours dans votre région abdominale inférieure. Une fois installé dans votre corps, années après années, il ne s’arrêtera plus."

Le mouvement du mouvement

Le Falun Gong est tout à fait différent du qigong, l’art guérisseur vieux de 5000 ans qui comprend le tai chi et l’acupuncture (que le gouvernement chinois approuve). Li explique dans ses écrits comment les maîtres qigong ont perdu leur voie, et comment il a développé une méthode avancée du système traditionnel, qui, affirme-t-il, a aidé de nombreux moines Chinois à vivre des centaines d’années.

Comme on pouvait s’en douter, la plupart des instructeurs de tai chi considèrent le Falun Gong comme inutile et un peu stupide. Avec le qigong, chaque mouvement est précis. Le tai chi est volontairement lent et méthodique pour maximiser le flux de qi, ou chi, vaguement défini comme une énergie vitale, le cœur du concept du qigong. Que l’on croie ou non aux fables du chi, des études laissent entendre que la pratique de cette "gymnastique" aiderait les seniors à conserver plus de force et d’équilibre.

Les pratiquants Falun Gong se moquent de la précision. Les étirements ne servent pas à "énergiquement cultiver le qi", plutôt, ils servent à cultiver "l’énergie universelle", pour faire tourner le falun dans le sens des aiguilles d’une montre (le faire tourner dans le sens contraire est mauvais, très mauvais.)

Le côté positif de la chose est que le Falun Gong ne semble pas être une secte coercitive, ni ne réclame d’argent. Les adeptes se réunissent seulement, font leurs exercices, font connaissance et s’en vont. C’est d’ailleurs certainement meilleur à la santé que de se coller devant la télévision.


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |