Accueil du site > Nouvelles > L’ingrédient secret des religions qui rend les gens heureux

L’ingrédient secret des religions qui rend les gens heureux

Le 8 décembre 2010

Tandis que la corrélation positive entre la religiosité et la satisfaction dans la vie est connue depuis longtemps, une étude publiée dans l’American Sociological Review (Revue Sociologique Américaine) [1] dévoile "l’ingrédient secret" de la religion qui rend les gens plus heureux.

"Notre étude apportent des preuves convaincantes sur le fait que ce sont en réalité les aspects sociaux de la religion, plutôt que la théologie sous-jacente ou la spiritualité, qui provoquent cette satisfaction dans la vie" explique Chaeyoon Lim, professeur de sociologie à l’Université de Wisconsin-Madison et auteur de l’étude. "Nous avons trouvé, en particulier, que l’amitié qui s’est construite dans les congrégations religieuses constitue l’ingrédient secret dans la religion qui rend les gens plus heureux."

Dans leur étude, Lim et ses collègues ont utilisé des données tirées de l’étude "Faith Matters Study", qui est une enquête réalisée sur un échantillon représentatif aux États-Unis en 2006 et 2007.

Selon leur étude, 33% des gens qui se rendent à l’office religieux toutes les semaines, et qui ont entre trois et cinq amis proches dans leur congrégation, rapportent qu’ils sont "extrêmement satisfaits" de leur vie. "Extrêmement satisfait" est défini comme étant un 10 sur une échelle allant de 1 à 10.

En comparaison, seulement 19% des gens qui vont à l’église toutes les semaines, mais qui n’ont pas d’amis intimes dans leur congrégation, rapportent être extrêmement satisfaits. D’un autre côté, 23% des gens qui se rendent aux services religieux seulement quelques fois par an, mais qui ont de trois à cinq amis intimes dans leur congrégation, sont extrêmement satisfaits de leur vie. Finalement, 19% des gens qui ne vont jamais à l’église, et qui n’ont donc pas d’amis dans leur congrégation, déclarent qu’ils sont extrêmement satisfaits de leurs vies.

"Les preuves montrent qu’il n’est pas vraiment utile d’aller à l’église, ni d’écouter les sermons ni de prier pour être plus heureux. Il suffit de se faire des amis à l’église, et de se construire un réseau social intime" dit Lim.

Selon le chercheur, les gens aiment sentir qu’ils appartiennent à une structure, à une organisation. "L’une des fonctions les plus importantes de la religion est de donner aux gens un sentiment d’appartenance à une communauté morale qui repose sur la foi religieuse" dit-il. "Cependant cette communauté peut être abstraite et à distance, tant qu’on a un cercle d’amis intimes qui partagent une identité similaire. Les amis dans une congrégation rendent la communauté religieuse réelle et tangible, et renforcent le sentiment de chacun d’appartenir à la communauté."

Les résultats de cette étude sont applicables aux trois principales traditions chrétiennes (Protestant, Protestant Evangélique et Catholique). "Nous avons aussi découvert des modèles similaires chez les Juifs et les Mormons, même avec des échantillons plus petits" dit Lim, notant qu’il n’y avait pas assez de musulmans ni de bouddhistes pour pouvoir tester le modèle pour ces groupes.


Références et notes :

[1] Religion, Social Networks, and Life Satisfaction. American Sociological Review.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |