Accueil du site > Suppléments > La DHEA inutile pour le cerveau et le bien-être

La DHEA inutile pour le cerveau et le bien-être

Le 27 août 2008

Le supplément hormonal DHEA est classé parmi les panacées anti-âge, mais une nouvelle étude suggère que celui-ci n’est d’aucune utilité pour ce qui est des capacités cérébrales des adultes en bonne santé, pas plus que pour leur bien-être général.

La DHEA, ou déhydroépiandrostérone, est une hormone produite par les glandes adrénales qui est convertie en d’autres hormones stéroïdiennes, comprenant la testostérone et l’oestrogène. Les niveaux de DHEA chez l’individu augmentent naturellement pendant la jeunesse jusqu’à 30 ans, puis diminuent en avançant en âge. A cause de cela, des suppléments synthétiques de DHEA sont vendus comme une arme luttant contre les effets de la vieillesse.

Les conclusions des études passées sont partagées sur le fait de savoir si ces suppléments améliorent vraiment les fonctions cognitives, le bien-être, la libido et les symptômes de la dépression chez les adultes âgés.

La plupart des essais étaient petits ou trop courts dans le temps. Cette dernière étude, publiée dans le Journal de la Société Gériatrique Américaine [1], a embarqué 225 adultes âgés qui ont été assignés au hasard dans deux groupes : un groupe prenant de la DHEA et un autre un placebo chaque jour pendant un an.

A la fin de l’année, les chercheurs n’ont trouvé aucune différence entre les deux groupes lors de tests de mémoire, pas plus que des autres capacités cognitives. La DHEA ne semble pas non plus bénéficier au bien-être général des participants, ni sur la qualité de leur vie, mesurés par des questionnaires standards sur les symptômes de la dépression, sur la satisfaction de leur vie, sur les fonctions sexuelles et la santé physique et mentale.

D’après le Dr. Donna Kritz-Silverstein, les adultes plus âgés, en bonne santé, n’ont aucune raison de se tourner vers la DHEA dans le but d’améliorer leurs fonctions cognitives ou leur bien-être général.

Selon ces chercheurs, cette étude ne répond pas à la question de savoir si les suppléments hormonaux sont utiles pour traiter la dépression ou les défaillances cognitives. On ne sait pas non plus clairement si la DHEA pourrait être plus efficace chez les adultes âgés qui ont des niveaux naturellement faibles. Cependant, Kritz-Silverstein fait remarquer que des niveaux de DHEA en diminution font partie du processus normal de la vieillesse.

Dans son étude, les utilisateurs de suppléments ont vu leur niveau initial de DHEA augmenter pour atteindre des niveaux deux à quatre fois plus élevés. Malgré cette "restauration" de leurs niveaux de leur jeunesse, Kritz-Silverstein a noté qu’il n’y avait aucune amélioration de leurs fonctions cognitives, ni de leur bien-être.

- Santé, 100 idées reçues. L’avis des chercheurs. Fondation Recherche Médicale.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |