Accueil du site > Psychologie > La croyance aux conspirations pourrait soulager la peur de la (...)

La croyance aux conspirations pourrait soulager la peur de la mort

Le 2 octobre 2011

Le fait de véritablement aimer le livre de Dan Brown, "Da Vinci Code", pourrait être un mécanisme de lutte face à la mort, du moins, si vous croyez à ce que vous lisez dans ce genre de roman.

Une étude [1] a découvert que les personnes qui sont anxieuses à propos de la mort sont plus susceptibles de croire aux théories de la conspiration qu’on trouve dans le livre de Brown. Le thriller raconte l’histoire d’un cryptographe et "spécialiste en symbologie" durant ses pérégrinations dans son décryptage d’un mystère sur les secrets du Saint Graal.

Il est difficile de changer les croyances des gens en ces théories, parce qu’elles tendent à être fondamentales dans la façon dont ils perçoivent et conçoivent le monde.

Quand le roman "Da Vinci Code" et le film qui en a été tiré sont sortis, Brown a déclaré dans de multiples interviews que le fond historique du livre, qui comprenait des sociétés secrètes et d’innombrables dissimulations de l’Eglise Catholique, reposait sur des faits. La conspiration présente dans le livre, à propos du mariage de Jésus avec Marie-Madeleine et de leurs enfants, qui auraient laissé des descendants, aurait selon le roman été dissimulé par l’Eglise Catholique, tandis qu’une société secrète du nom de "Prieuré de Sion" travaillerait à cacher et à mettre en sécurité les descendants de Jésus.

Newheiser et ses collègues ont décidé d’utiliser les croyances présentes dans cette "conspiration Da Vinci" pour savoir ce que les gens retiraient de cette croyance aux théories conspirationnistes. "Le Da Vinci Code était un bon point de départ, dit Newheiser, parce que contrairement à d’autres croyants dans les conspirations, ceux qui croient aux conspirations lues dans le Da Vinci Code ne sont pas marginalisés comme certains adeptes des conspirations.

Les chercheurs ont rassemblé des étudiants qui avaient lu le livre et ont réalisé deux études. Dans la première, ils ont demandé à 144 étudiants d’évaluer leur accord avec les croyances complotistes du Da Vinci, comme "l’Eglise a brûlé les sorcières et autres ’hérétiques’ pour cacher la vérité à propos de Jésus". Les étudiants ont aussi rempli des questionnaires sur leur religiosité, leur connaissance biblique, s’ils ont aimé le roman ou le film "Da Vinci Code", et leur peur de la mort. Ils ont aussi répondu à des questions sur des croyances New Age telles que "le cosmos dans sa globalité est un tout vivant indivisible avec lequel l’homme moderne a perdu tout contact."

Les étudiants les plus susceptibles de croire aux conspirations du roman de Brown étaient ceux qui avaient le plus aimé le livre, ceux qui exprimaient le plus de croyances New Age et qui ressentaient le plus d’anxiété vis-à-vis de la mort. Les individus qui étaient religieux, qui connaissaient la Bible et désireux d’être socialement acceptés tendaient, quant à eux, à ne pas adhérer aux théories complotistes du Code Da Vinci.

Puis, les chercheurs ont rappelé 50 des étudiants, et leur ont présenté des preuves historiques que le Da Vinci Code avait tout faux. Ils ont découvert que parmi les participants les plus religieux, les preuves de la réfutation réduisaient la croyance en la conspiration. Cependant, les participants non religieux ne changeaient pas d’avis.

L’étude n’est qu’une étude préliminaire, explique l’auteur. Mais ses résultats, selon lesquels les personnes qui sont anxieuses face à la mort sont plus susceptibles de croire aux conspirations présentes dans le livre de Dan Brown, s’accordent avec la théorie selon laquelle les conspirations, aussi farfelues soient-elles, apportent un sentiment de confort à ceux qui y adhèrent.

Les théories de la conspiration "peuvent soulager le sentiment de perte de contrôle des individus, en leur offrant une cause aux choses qui arrivent" dit Newheiser. "Dans ce cas, c’est particulièrement intéressant parce que cela pourrait aider les gens qui ne sont pas religieux, ou les non-chrétiens, à comprendre des événements associés à l’histoire des premiers chrétiens".

Les personnes religieuses ont leur propre compréhension de ces événements, dit le chercheur, ce qui pourrait expliquer pourquoi ils étaient plus facilement persuadés que les conspirations du Da Vinci Code étaient fausses.

Un besoin similaire de contrôler pourrait être aussi à l’œuvre dans les théories de la conspiration, y compris l’idée que le gouvernement US a quelque-chose à voir avec les attaques terroristes du World Trade Center, dit Newheiser. Elle et ses collègues ont lancé d’autres d’études pour examiner tout un large ensemble de croyances conspirationnistes.

"Il y a quelque-chose de fondamental à propos de la nature de ces types de croyances" dit-elle. "Il existe des recherches passées montrant que les croyances dans les complots ne répondent pas vraiment bien aux contre-arguments, parce qu’elles ne reposent pas sur des arguments logiques dès le début. Le fait de montrer des arguments logiques pour les réfuter ne modifie donc pas l’avis de ceux qui y adhèrent."

-  L’imaginaire du complot mondial : Aspects d’un mythe moderne. Pierre-André Taguieff.
- La société parano : Théories du complot, menaces et incertitudes. Véronique Campion-Vincent.


Références et notes :

[1] The functional nature of conspiracy beliefs : Examining the underpinnings of belief in the Da Vinci Code conspiracy. Personality and Individual Differences, Volume 51, Issue 8, Dec 2011, pp1007-1011.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |