Accueil du site > Psychologie > La douleur est en partie dans votre tête

La douleur est en partie dans votre tête

Le 5 décembre 2008

La douleur est la cause de millions d’heures d’absence maladies chaque année et se compte en milliers de visites chez le médecin. Des études ont découvert que, dans certains cas, l’exercice était l’un des meilleurs remèdes contre la douleur chronique.

La douleur n’est pas un simple produit de l’esprit, mais l’est en partie.

Une étude sur des personnes souffrant de douleurs chroniques aux mains a trouvé que la façon dont les gens percevaient leurs mains changeait radicalement leur perception de la douleur.

Les chercheurs ont fait regarder leurs propres mains à 10 sujets, tout en réalisant des tests causant de la douleur chaque à fois. Les participants ont fait les tests de quatre manières différentes : en regardant leurs bras avec leurs yeux normalement, en les regardant à travers des jumelles à prisme sans grossissement, en les regardant à travers des jumelles à prisme qui doublaient la taille apparente des bras des sujets, et en regardant à travers des jumelles binoculaires inversées qui réduisaient la taille apparente des bras des sujets.

La douleur augmentait davantage quand les participants avaient une vision grossie de leur bras pendant les mouvements. Quand ils faisaient les mouvements tout en regardant à travers des jumelles inversées, la douleur rapportée semblait moindre, et le renflement effectif et mesurable l’était moins aussi.

Les scientifiques ne savent pas avec certitude ce qui se passe. Ils pensent que cela pourrait avoir affaire avec la perception du danger par le cerveau : "Si cela semble plus gros, cela semble plus douloureux et plus enflé." dit G. Lorimer Moseley du Wales Medical Research Institute d’Australie. "De ce fait, le cerveau agit pour le protéger." Ce qui ne veut pas nécessairement dire que la douleur est effectivement plus grande.

Les scientifiques ne comprennent pas complètement comment fonctionne la douleur. Mais la nouvelle découverte, publiée dans le journal Current Biology, pourrait conduire à de nouveaux moyens de traitement de la douleur chronique.

"Le cerveau est capable de faire des choses incroyables, basées sur sa perception de ce que fait le corps et les risques auxquels le corps semble être exposé" explique Moseley.

- Visual distortion of a limb modulates the pain and swelling evoked by movement. Current Biology, Volume 18, Issue 22, R1047-R1048, 25 Nov. 2008.


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |