Accueil du site > Nouvelles > La méfiance des croyants envers les athées

La méfiance des croyants envers les athées

Le 2 décembre 2011

Selon une étude réalisée par des psychologues de l’Université de Colombie Britannique (Canada), la méfiance est le moteur principal expliquant pourquoi les gens religieux n’aiment pas les athées.

Là où il existe des majorités religieuses - c’est-à-dire dans la plupart des régions du monde - les athées sont des individus auxquels les croyants font le moins confiance" dit Will Gervais, l’auteur de l’étude. "Avec plus de 500 millions d’athées dans le monde, ce type de préjugés va potentiellement toucher un nombre important d’individus."

Alors que les raisons sous-jacentes à cette rivalité vis-à-vis des athées n’ont pas été complètement explorées, cette étude, publiée dans le Journal of Personality and Social Psychology [1], se place parmi les premières à avoir exploré les processus socio-psychologiques sous-jacents aux sentiments anti-athées.

"Cette antipathie est frappante, étant donné que les athées ne constituent pas un groupe social cohérent, visible et puissant" dit Gervais.

Les chercheurs ont réalisé une série de six études sur 350 adultes Américains et 420 étudiants d’Université au Canada, en posant un certain nombre de questions et de scénarios hypothétiques au groupe. Dans l’une des études, les participants ont découvert que la description d’une personne qui n’est pas digne de confiance était considérée comme étant plus représentative des athées que des chrétiens, des musulmans, des homosexuels, des féministes ou des juifs. Il n’y avait que les violeurs vis-à-vis desquels ils se méfiaient à un degré comparable.

Les chercheurs de conclure que le manque de confiance des croyants religieux - plutôt que la haine ou le dégout - était le moteur principal des préjugés contre les athées, ajoutant que ces études apportent des éléments clés importants sur la façon de combattre ces préjugés.

C’est un sondage Gallup qui a motivé cette étude, en trouvant que seulement 45% des Américains sondés voteraient pour un président qui reconnaitrait ouvertement être athée, dit Norenzayan. Cette hypothèse était la plus faible parmi plusieurs autres hypothèses proposées de candidats minoritaires. Les sondés ont évalué les athées comme étant le groupe qui serait le moins en phase avec leur vision de l’Amérique, et vis-à-vis duquel ils désapprouveraient le plus un éventuel mariage de leurs enfants.

Les comportements religieux des autres pourraient fournir aux croyants des repères sociaux importants, disent les chercheurs. "Le fait d’afficher ouvertement sa croyance en Dieu pourrait être perçu comme un signe de confiance, tout particulièrement pour les croyants religieux qui pensent que les gens se comportent mieux s’ils sentent que Dieu les observe" dit le chercheur. "Tandis que les athées pourraient considérer leur incroyance comme une affaire privée concernant un problème métaphysique, les croyants pourraient considérer l’absence de croyance des athées comme une menace publique, notamment en ce qui concerne la coopération et l’honnêteté


Références et notes :

[1] Do You Believe in Atheists ? Distrust is Central to Anti-Atheist Prejudice. Journal of Personality and Social Psychology.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |