Accueil du site > Science > Les aliments biologiques sont-ils meilleurs à la santé ?

Les aliments biologiques sont-ils meilleurs à la santé ?

Le 27 mai 2010

Une récente revue de la littérature scientifique sur 50 années [1] a montré qu’il n’y avait aucune preuve de bénéfices pour la santé dans le fait de manger biologique. La seule exception vient d’un risque plus faible d’eczéma chez les enfants qui se nourrissent de produits laitiers biologiques. Mais avec tant de corrélations potentielles à examiner, ceci pourrait n’être qu’un bruit statistique.

Une des conclusions importante de cette revue systématique est le manque des recherches de bonne qualité sur les aliments biologiques, seuls 12 études pertinentes ont été identifiées. Ainsi, il y a bien un manque de preuves pour ce qui est des bénéfices d’une alimentation biologique, nous n’avons pas suffisamment d’études de bonne qualité méthodologique pour dire que cette question a été définitivement réglée et tranchée. Il est surprenant, étant donné le fait que la nourriture biologique était déjà fort controversée dans les années 1950, que si peu de recherches aient été réalisées durant la deuxième moitié du 20° siècle.

Il faut également noter que le label "biologique" n’a été que récemment réglementé. La définition de "produit biologique" est entièrement associée à sa méthode de production, et non au produit final. Il implique trois principes. Un est l’agriculture durable qui est optimale pour l’environnement. Nombreux sont ceux qui sont adeptes de l’agriculture biologique uniquement pour cette raison, et plusieurs des principes de l’agriculture durable sont inclus plus généralement dans l’agriculture et l’élevage animal.

Le second principe est l’établissement d’un écosystème, utilisant la polyculture, la rotation des céréales cultivées et d’autres méthodes. Mais restons dans le domaine des déclarations nutritionnelles. Les produits de l’agriculture biologique sont-ils plus nutritifs ? Il y a différentes façons de traiter cette question. L’une d’elle l’est par la revue systématique citée plus haut : peut-on mesurer un avantage pour la santé d’une alimentation via un régime biologique ? La réponse à cette question, à ce jour, est non. Ceci pourrait être dû au fait qu’il n’y a pas de bénéfice à la santé, ou que le bénéfice est si faible qu’il ne peut pas être décelé dans les études actuelles. De modestes bénéfices à la santé sur le long terme sont très difficiles à détecter par des études cliniques, et il est de ce fait difficile d’éliminer de tels bénéfices, mais à l’heure actuelle il n’y a pas de preuves de bénéfices à la santé d’un régime biologique.

La seconde manière d’approcher cette question est d’évaluer les produits alimentaires eux-mêmes, sont-il plus nutritifs ? La revue systématique la plus récente [2] des preuves disponibles conclut :

Sur la base d’une revue systématique des études sur la qualité, il n’y a pas de preuve d’une différence dans la qualité nutritive entre les produits alimentaires produits biologiquement et conventionnellement. Les petites différences détectées dans les nutriments sont biologiquement vraisemblables et principalement associées aux différences des méthodes de production.

Il y a même une étude récente concluant que les oiseaux préféraient les graines produites conventionnellement à celles qui le sont biologiquement, probablement parce que les méthodes de production conventionnelles résultent en un contenu 10% plus riche en protéines [3].

Le troisième sujet de l’agriculture biologique est ce qu’on n’y trouve pas : des pesticides, des hormones et des antibiotiques. De nouveau, nous pouvons avoir recours aux mêmes approches que dans la nutrition : y a-t-il des preuves d’une différence entre les produits biologiques et conventionnels, y a-t-il des preuves de bénéfices avérés à la santé ? Il semble y avoir un consensus sur la première question, les produits biologiques contiennent moins de pesticides synthétiques, et la viande biologique moins d’hormones et d’antibiotiques que leurs équivalents conventionnels.

Mais cela est-il plus sûr pour la santé ? La revue citée plus haut est aussi pertinente sur cette question, et il n’y pas de preuves d’une plus grande sécurité des aliments biologiques sur les aliments conventionnels. En ce qui concerne les pesticides, il doit être noté que l’agriculture biologique, tout en utilisant des méthodes visant à réduire les nuisibles et ce besoin de pesticides, utilisent aussi des pesticides biologiques plutôt que synthétiques.

Par exemple, un mélange de roténone pyréthrine est couramment utilisé. De tels pesticides n’ont pas été aussi bien étudiés que les pesticides synthétiques, ils nécessitent souvent plusieurs applications, et peuvent aussi persister dans les sols. En fait, l’utilisation de pesticides dits "naturels" n’est rien de plus qu’un appel à l’illusion du naturel, il n’y a réellement aucune preuve d’une sécurité supérieure, et ils n’ont pas été mieux étudiés.

Une étude récente, qui a fait grand bruit, avait associé les organophosphorés, un type de pesticides synthétiques, à une plus grande fréquence de trouble de l’hyperactivité. Cependant, il s’agissait d’une étude d’observation préliminaire. Bien qu’intéressante, elle peut seulement être utilisée pour justifier d’autres recherches, mais pas de conclusion concernant les effets des organophosphorés.

Il semble raisonnable de minimiser l’exposition humaine aux pesticides. Ceci peut être réalisé, au moins en partie, en lavant simplement tous les produits. Les éléments de preuves disponibles suggèrent que les niveaux de résidus sont en dessous des limites de sécurité, et peuvent encore être réduits avec le lavage des aliments. Il s’agit d’un domaine qui exigera encore des études.

Conclusion

En général, il ne semble pas y avoir d’avantages pour la santé d’une agriculture biologique (effets sur l’environnement mis de côtés). Cependant, malgré le fait que l’agriculture biologique existe depuis plus de 50 ans, il y a peu de recherches de qualité disponibles.

L’industrie de l’agriculture biologique et la popularité des produits bio vont croissant. Les produits biologiques sont plus chers, et des questions demeurent pour savoir si ces méthodes suffiraient à combler les besoins de la population en nourriture. Il pourrait aussi y avoir des risques masqués ou des conséquences inattendues à ne faire confiance que dans l’agriculture biologique. Il pourrait aussi y avoir des bénéfices n’ayant pas été suffisamment documentés. C’est pourquoi, il faudra davantage d’études pour permettre d’élucider ces multiples zones d’ombre.

- Les vérités qui dé-mangent : Les Coups de gueule d’une nutritionniste engagée. Béatrice de Reynal.
- De l’étiquette à l’assiette : Vérités et mensonges sur les produits alimentaires. Collectif.
- Les OGM, l’environnement et la santé. Marcel Kuntz.


Références et notes :

[1] Nutrition-related health effects of organic foods : a systematic review. American Society for Clinical Nutrition

[2] Nutritional quality of organic foods : a systematic review. Am J Clin Nutr. 2009 Sep ;90(3):680-5. Epub 2009 Jul 29.

[3] Study Shows Common Birds Pass On Organic Seed. Journal of The Science of Food and Agriculture

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |