Accueil du site > Coup de gueule > Les femmes enceintes n’ont rien à craindre des portables

Les femmes enceintes n’ont rien à craindre des portables

Le 18 mars 2012

Certains médias [1] [2] [3] ont récemment alerté les femmes enceintes à propos des effets qu’auraient les ondes des portables sur leur fœtus, en reprenant sans esprit critique les termes d’une étude, qui concluait que les téléphones portables pouvaient, plus tard, provoquer des troubles du comportement chez la progéniture exposée à ces ondes.

Évidemment, ces gros titres pourraient effrayer de nombreuses futures mamans et les inquiéter, alors qu’en fait ils sont trompeurs.

Ces gros titres proviennent d’une nouvelle étude sur les effets de l’exposition aux rayonnements sur des souris pas encore nées. Il est certainement vrai que l’étude, publiée dans Scientific Reports [4], a trouvé des preuves d’une hyperactivité et d’anxiété chez des souris nées juste après ce type d’exposition. Mais les souris nouvellement nées ne sont pas nécessairement un bon modèle pour les nouveau-nés humains. Et plus important encore, il est incroyablement peu probable que des femmes enceintes soient exposées aux fortes doses de rayonnement équivalentes à celles qui ont été délivrées aux souris dans le cadre de cette expérience.

En effet, l’étude a exposé 33 souris en gestation à des rayonnements provenant d’un téléphone portable actif placé au-dessus de leur cage. Le téléphone était configuré comme s’il était en appel permanent pendant 17 jours, ce qui est presque la période de gestation complète chez la souris.

Les chercheurs ont comparé le comportement et l’activité cérébrale des jeunes de souris après une telle exposition avec ceux affichés par des bébés souris qui avaient été exposées aux rayonnements des portables. Le groupe des bébés souris exposés au portable a montré des signes d’hyperactivité, d’anxiété et une mauvaise mémoire qui ne se retrouvaient pas dans le groupe contrôle non exposé.

Cette étude est-elle applicable aux femmes enceintes ? L’un des chercheurs de l’étude pense que oui. Il est d’ailleurs cité dans plusieurs articles de journaux disant qu’il croit que les téléphones portables pourraient être "en partie responsables de la hausse des troubles du comportement tels que l’hyperactivité". A condition que ces troubles soient réellement en hausse, et non pas seulement mieux diagnostiqués avec le temps.

D’autres chercheurs en sont moins sûrs. Par exemple Eric Taylor, psychiatre du King’s College de Londres déclare qu’"il faut rester prudent" notamment quand on fait directement des extrapolations de la souris vers l’être humain. La dose de rayonnement dans l’expérience était très importante, elle équivaudrait à une exposition 24h/24 et 7j/7 pendant 9 mois chez la femme enceinte. Ajoutons à cela que le cerveau de la souris est loin de ressembler à celui de l’être humain, que la dose du rayonnement d’un mobile est donc proportionnellement largement moindre pour un cerveau à taille humaine, et que les tests des chercheurs sur la mémoire des animaux ne devraient pas être comparés à l’attention humaine parce que différentes espèces peuvent réagir complètement différemment."

Les liens faits entre la souris et l’être humain sont alarmistes et injustifiés. C’est aussi ce que les chercheurs ont laissé entendre et qui a été repris à la fin de certains articles de presse. Mais en fin d’article seulement. Le mal est fait, l’inquiétude injustifiée déjà répandue chez toutes celles et ceux qui ne lisent que les gros titres et l’introduction.

- Vivre dans les champs électromagnétiques. Pierre Zweiacker.


Références et notes :

[1] Troubles nerveux chez la souris après une exposition foetale aux ondes radio. Libération.

[2] Mobile phones could damage unborn babies, researchers claim. The Telegraph.

[3] Les ondes des téléphones portables seraient néfastes pour les bébés. Atlantico.fr.

[4] Fetal Radiofrequency Radiation Exposure From 800-1900 Mhz-Rated Cellular Telephones Affects Neurodevelopment and Behavior in Mice. Tamir Aldad, Geliang Gan, Xiao-Bing Gao & Hugh Taylor. Nature, Scientific Reports 2, Article 312.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |