Accueil du site > Psychologie > Les rêves, le déjà vu et les illusions sont dus à un problème avec la (...)

Les rêves, le déjà vu et les illusions sont dus à un problème avec la réalité

Le 20 février 2014

Une recherche de l’Université d’Adelaïde s’est plongée dans les raisons expliquant pourquoi certaines personnes sont incapables de se séparer de leurs illusions, malgré des preuves pourtant accablantes qui montrent que cette illusion n’est pas la réalité.

Dans un article publié dans le journal Frontiers in Psychology [1], le philosophe Philip Gerrans explique que les rêves et les illusions pourraient avoir un élément commun : ils sont associés à un défaut "d’évaluation de la réalité" dans les systèmes cognitifs supérieurs du cerveau. "Normalement, ce ’test de la réalité’ dans le cerveau enregistre un système ’d’histoires’ qui produit un récit de l’expérience des individus" dit le Professeur Gerrans.

"Un simple exemple d’examen de la réalité pourrait être une personne qui a une migraine, et qui pense immédiatement qu’elle pourrait avoir une tumeur au cerveau, puis qui rejette cette idée et passe à autre chose. L’épisode de l’histoire "je pourrais avoir un cancer du cerveau" a été examiné puis rapidement rejeté".

"Chez quelqu’un qui a des problèmes avec le test de la réalité, cette histoire pourrait persister et pourrait même être élaborée et traduite en action. De telles personnes peuvent vivre des difficultés mentales immenses, au point même de devenir une menace pour elles-mêmes ou pour les autres" dit-il.

Dans son article, le Professeur Gerrans évoque les illusions provoquées par des sentiments de familiarité et de l’étrange, tels que "l’illusion de Capgras", l’illusion des "doubles". Un exemple est celle d’un homme qui, après un grave accident à la tête suite à un accident de voiture, sort de l’hôpital et rentre à la maison après un an d’absence pour déclarer sans cesse que sa famille a été remplacée par des imposteurs ou des sosies.

"Sa famille lui semblait familière mais elle ne lui paraissait pas l’être, et l’histoire dans sa tête a donné du sens à ce sentiment. Peu importe le nombre de gens qui lui disait que sa famille était la même, dans son esprit ils avaient tous été remplacés par des imposteurs" explique Gerrans. Il ajoute que dans "l’illusion de Fregoli" les gens pensent qu’ils ont été suivis par une personne familière déguisée, pour faire face à un sentiment de familiarité évoqué en voyant un étranger.

"Les gens vivent aussi des sentiments de familiarité ou d’inconnu dans le déjà vu, qui est ce sentiment qu’un nouvel endroit est étrangement familier, et son contraire le jamais vu, qui est un sentiment d’inconnu évoqué par un endroit familier. Cependant, de tels sentiments ne mènent pas à l’illusion chez les gens dont le test de la réalité est intact".

Le Professeur Gerrans déclare qu’une meilleure compréhension de ce système de test de la réalité pourrait améliorer les résultats pour les gens qui vivent de telles difficultés. "Le fait d’essayer de traiter quelqu’un qui vit ces illusions en lui disant la vérité ne va pas nécessairement l’aider, ainsi de nouvelles stratégies ont besoin d’être développées pour les assister. Enfin, et c’est l’objet de ce travail, il faut pouvoir expliquer la nature de l’épreuve de la réalité pour aider les individus à trouver un moyen de travailler dans ou autour de leurs illusions, pour que ces dernières n’affectent plus négativement leurs vies".

Quelle est la différence entre un rêve, une illusion et une hallucination ?

Le rêve : images, sensations et pensées vécues pendant le sommeil. Dans les rêves nous avons simplement des expériences, nous n’avons pas de croyances à propos de l’expérience parce que les systèmes de "test de la réalité" ne sont pas actifs.

Illusion : une croyance irrationnelle en l’étrange, avec la réalité maintenue face aux preuves évidentes du contraire ou contre tout argument logique.

Hallucination : la perception apparente d’un objet qui n’est pas présent.

Déjà vu : le sentiment que nous avons déjà vécu une situation qui est en vérité inconnue. Causé par un "sentiment de familiarité" erroné.

Jamais vu : sentiment qu’une situation familière n’avait jamais été vécue auparavant. Causée par une perte du "sentiment de familiarité".

Test de la réalité : aptitude à déterminer si une pensée ou une perception représente avec précision la réalité. Cette aptitude est largement absente dans les rêves, et est compromise dans le cadre de l’illusion.


Références et notes :

[1] Philip Gerrans. Pathologies of Hyperfamiliarity in Dreams, Delusions and Déjà Vu. Frontiers in Psychology, 2014. DOI : 10.3389/fpsyg.2014.00097

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2018 - Charlatans.info |