Accueil du site > Suppléments > Les suppléments d’oestrogènes pas aussi efficaces que ça

Les suppléments d’oestrogènes pas aussi efficaces que ça

Le 5 septembre 2009

D’après une étude de l’Université Purdue [1], les compléments alimentaires déclarant aider les femmes ménopausées pourraient ne pas tenir leurs promesses.

"Nous avons trouvé que certains isovaflones dérivés de plantes ont un effet modeste sur la réduction de la perte osseuse pendant la ménopause, mais le pire est que certains compléments alimentaires qui affirment avoir les mêmes effets que les œstrogènes, ne les ont tout simplement pas du tout" dit Connie Weaver, professeur de nutrition et de diététique. "Certains des suppléments de notre étude déclarent être des substituts aux œstrogènes, pourtant ils ne sont pas efficaces du tout, ou n’étaient pas aussi efficaces que certains des traitements couramment utilisés contre l’ostéoporose".

Les femmes qui sont ménopausées produisent moins d’œstrogènes, et cela provoque une perte osseuse.

La thérapie de remplacement par l’hormone œstrogène était le traitement traditionnel, mais elle n’est pas recommandée sur le long terme à cause de ses associations avec des crises cardiaques, des embolies et des cancers du sein. Certains individus ont vécu des effets secondaires délétères avec une utilisation à long terme de bisphosphonates, la classe principale de médicaments utilisée contre l’ostéoporose.

"Il faut toujours penser qu’il vaut mieux se construire un squelette en bonne santé que de faire confiance dans des médicaments pour le stabiliser plus tard" dit Weaver. "Des os peuvent être conservés en bonne santé avec un régime correct, riche en calcium et avec de l’exercice régulier comprenant un entrainement de musculation."

Weaver, qui est aussi directeur adjoint du Centre de Recherche en Botanique pour les maladies associées à l’âge, et son équipe, ont regardé les quatre isoflavones les plus populaires : le cotylédon de soja, le germe de soja, le trèfle rouge et le kudzu. Ces phytoestrogènes dérivés de plantes sont prétendument protecteurs de la santé des os en évitant la perte osseuse, ce qui peut causer l’ostéoporose et même des fractures.

Les chercheurs ont comparé les quatre isoflavones à un traitement traditionnel au bisphosphonates, au risédronate et aux œstrogène plus progestérone. Ces thérapies traditionnelles ont réduit la perte osseuse de 22% à 24%, mais seuls les isoflavones des cotylédon et des germes ont significativement réduit la perte des os de 9 et 5% respectivement.

Les résultats indiquent aussi que le cotylédon de soja était plus efficace à cause de sa plus grande contenance en génistéine. L’équipe de Weaver évalue actuellement le rôle du génistéine plus précisément.

"Avant, nous pouvions supposer que tous les isoflavones étaient également efficaces, mais nous avons trouvé que pour qu’un supplément marche, cela dépendait surtout de sa composition en génistéine" ajoute-t-elle.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2017 - Charlatans.info |