Accueil du site > Suppléments > Les suppléments de vitamine D ne diminuent pas la sévérité des (...)

Les suppléments de vitamine D ne diminuent pas la sévérité des rhumes

Le 4 octobre 2012

Bien que certaines données ont pu suggérer dans le passé une possible association inverse entre le niveau de vitamine D et la fréquence des infections de l’appareil respiratoire supérieur (les rhumes), les participants à une étude contrôlée randomisée, publiée dans le JAMA [1], qui ont reçu tous les mois des doses de 100 000 UI (2,5 mg) de vitamine D3 n’ont pas amélioré la fréquence ni la sévérité des rhumes.

L’association entre une carence en vitamine D et le fait d’être susceptible aux rhumes n’était pas très clair.

Le Dr David Murdoch de l’Université d’Otago en Nouvelle Zélande, et son équipe, ont réalisé une étude randomisée pour examiner les effets des suppléments de vitamine D sur la fréquence et la sévérité des infections de l’appareil respiratoire (rhume) chez les adultes en bonne santé. L’étude, conduite entre février 2010 et novembre 2011, a inclus 322 adultes en bonne santé. Les participants ont été répartis au hasard soit dans un groupe recevant une dose initiale de 5 mg de vitamine D3, puis la même quantité un mois plus tard, puis 2,5 mg tous les mois, ou bien un placébo administré à une dose identique, pendant une durée totale de 18 mois.

Le niveau moyen de la 25-hydroxy-vitamine D (25-OHD) des participants au début de l’étude était de 29ng/mL. Les suppléments de vitamine D ont provoqué une augmentation du 25-OHD dans le sérum sanguin qui est resté au-dessus de 48 ng/mL durant toute l’étude. Pendant cette période, il y a eu 593 cas de rhumes dans le groupe prenant de la vitamine D et 611 dans le groupe placébo.

Les chercheurs ont trouvé qu’il n’y avait donc aucune différence statistique significative dans le nombre de rhumes par participant (une moyenne de 3,7 par personne dans le groupe prenant de la vitamine D, et de 3,8 par personne dans le groupe placebo), ni dans la durée des symptômes par épisode de rhume (12 jours en moyenne dans chaque groupe), ni dans le nombre de jours d’arrêt de travail résultant des infections de l’appareil respiratoire supérieur, ni enfin dans la sévérité des rhumes.

"Le principal résultat de cette étude est qu’une dose mensuelle de 2,5 mg de vitamine D3 chez les adultes en bonne santé ne réduit pas significativement la fréquence ni la sévérité des rhumes. Ce résultat demeure inchangé quand l’analyse prenait en compte la saison d’hiver, ou les niveaux de base de la 25-hydroxy-vitamine D" concluent les auteurs. "Il faudra d’autres recherches pour clarifier s’il y a un bénéfice réel de la supplémentation chez d’autres populations et dans d’autres dosages."


Références et notes :

[1] Increased Monthly Amounts Of Vitamin D No Help Lowering Incidence Or Severity Of Colds In Healthy Adults. JAMA. 2012 ;308[13]:1375-1376.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |