Accueil du site > Science > Les téléphones portables ne posent pas de risques sanitaires

Les téléphones portables ne posent pas de risques sanitaires

Le 14 février 2014

Un groupe de recherche Anglais a publié un compte-rendu final qui n’a pas trouvé de preuves de risques pour la santé associés à l’utilisation des téléphones portables. Cet important programme de recherche (MTHR pour Mobile Telecommunications and Health Research Programme [1]) a analysé 11 années d’études sur les télécommunications mobiles et la santé. Sa conclusion est qu’il n’existe aucune preuve que les téléphones portables conduisent à une augmentation du risque de cancers.

Il a également trouvé qu’il n’y avait pas de preuve qu’une exposition aux émissions des antennes relais pendant la grossesse affectait le risque de développer un cancer pendant l’enfance. Le Professeur David Coggon, Président du Programme MTHR, déclare : " quand le programme a été mis en place, il y avait plusieurs incertitudes scientifiques sur des risques sanitaires possibles provenant des téléphones mobiles et de la technologie associée".

"Ce programme indépendant est désormais arrivé à son terme, et malgré une recherche exhaustive, nous n’avons pas trouvé de preuves de risque pour la santé venant des ondes radio produites par les téléphones portables, ni par les antennes relais. Grâce à cette étude réalisée dans ce programme de recherche, nous pouvons être plus confiants quant à la sécurité des systèmes de télécommunication modernes".

Le programme MTHR, d’un montant de 13,6 millions de Livres Sterling, a été financé à la fois par le gouvernement Britannique et par l’industrie des télécommunications. Pendant toute sa durée, le programme a été supervisé par un comité indépendant pour s’assurer qu’aucun des corps qui a participé à son financement n’a influencé les résultats de la recherche.

Malgré les résultats, le Professeur prévient qu’il demeure toujours quelques questions sur l’impact de l’utilisation des portables sur la santé. Il déclare : "il y a moins d’incertitudes associées à l’utilisation des portables maintenant qu’auparavant, ainsi nous avons moins de raisons de nous inquiéter."

"Cependant, ajoute-t-il, on ne peut pas exclure la possibilité que quelque-chose puisse se passer à long terme, et ne pas se manifester actuellement, ou qu’il y ait quelque chose de plus subtil qui ne soit pas apparu dans les études qui ont été faites jusqu’à maintenant". Mais tout ceci reste du domaine de l’hypothèse, qui pourrait être appliqué à tout notre environnement, figeant toute initiative par la peur.

Le programme Britannique MTHR a prévu de lancer une nouvelle étude qui va étudier l’impact de l’utilisation des portables sur le long terme. Cette étude, prénommée COSMOS, suivra 100000 utilisateurs de téléphone portable sur le long terme pour voir s’il y a des effets secondaires différés associés à leur utilisation.

- Vivre dans les champs électromagnétiques. Pierre Zweiacker.


Références et notes :

[1] http://www.mthr.org.uk/

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |