Accueil du site > Psychologie > Les théories de la conspiration mettent la santé des plus jeunes en (...)

Les théories de la conspiration mettent la santé des plus jeunes en danger

Le 28 août 2013

Le fait de croire aux théories conspirationnistes peut influencer les intentions des parents de vacciner leurs enfants contre des maladies sérieuses comme la rougeole. C’est la conclusion à laquelle est arrivée une recherche [1] présentée lors de la conférence annuelle de la Société Britannique de Psychologie.

Daniel Jolley et Karen Douglas ont demandé à un échantillon de 89 parents quels étaient leurs points de vue concernant les théories de la conspiration anti-vaccination, et ils leur ont demandé d’indiquer leurs intentions face à la vaccination de leur enfant fut-il fictif. Ils ont découvert que des croyances solides dans les théories conspirationnistes anti-vaccination étaient associées à une intention moindre de faire vacciner ses enfants.

Dans une seconde étude sur 188 participants, les deux chercheurs ont informé les participants sur les théories complotistes contre la vaccination. Ils ont trouvé que le fait de lire ces "informations" a diminué les intentions des participants de faire vacciner leur enfant virtuel, contrairement aux participants qui avaient reçu une infirmation de ces théories, ou ceux qui étaient dans une condition de contrôle (sans aucune information de quelque sorte).

Daniel Jolley déclare : "l’explosion récente des cas de rougeole au Royaume-Uni illustre bien l’importance de la vaccination. Nos études démontrent que les théories de la conspiration anti-vaccination peuvent représenter une barrière à la mise à jour des vaccins".

Le Dr Douglas d’ajouter : "nos résultats indiquent clairement les conséquences potentiellement délétères des théories du complot anti-vaccination. Il est très facile de s’occuper en douceur de la croyance dans les théories conspirationnistes, mais nos études montrent que la méfiance vis-à-vis des théories de la conspiration pourrait être justifiée".

- Les rhétoriques de la conspiration. Loïc Nicolas.


Références et notes :

[1] Daniel Jolley, Karen Douglas. Annual Conference of the British Psychological Society’s Social Psychology Section, Exeter 2013.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |