Accueil du site > Nouvelles > Les thérapies complémentaires peuvent être dangereuses pour les (...)

Les thérapies complémentaires peuvent être dangereuses pour les enfants

Le 23 décembre 2010

Des effets secondaires sont associés à l’utilisation de thérapies complémentaires et alternatives chez les enfants.

Les thérapies complémentaires peuvent être dangereuses pour les enfants, et peuvent même être fatales, notamment quand elles se substituent à la médecine, indique un audit publié dans les Archives of Disease in Childhood [1].

Mais les parents pensent souvent de façon erronée que les traitements des thérapies alternatives sont meilleurs pour leurs enfants parce qu’ils sont "naturels", et seraient ainsi moins susceptibles d’avoir des effets secondaires nocifs, disent les auteurs.

Leurs résultats reposent sur des comptes-rendus mensuels des effets secondaires associés aux thérapies alternatives de l’Unité de Surveillance Pédiatrique Australienne entre 2001 et 2003.

Pendant cette période, 46 incidents d’effets secondaires associés aux traitements des thérapies non conventionnelles, et 4 décès, ont été rapportés. Mais seulement 39 questionnaires ont été complétés.

Les comptes-rendus ont mis en lumière plusieurs domaines posant problème : la substitution de médicaments pour des thérapies alternatives, l’échange de médicaments par les praticiens alternatifs pour leurs produits et thérapies, et la restriction alimentaire dans la croyance que cela soignerait les symptômes.

Dans plus des trois quart des cas (77%), les effets secondaires étaient considérés comme étant probablement ou définitivement associés aux thérapies alternatives, et dans presque la moitié des cas (44%) les pédiatres déclarent que l’enfant a été affaibli par une défaillance dans l’utilisation du traitement conventionnel en faveur des thérapies alternatives.

Le compte-rendu inclut des enfants de tous âges, de la naissance jusque 16 ans, avec plusieurs niveaux de sévérité. Pratiquement deux tiers des cas rapportés (64%) étaient notés comme sévères, potentiellement mortels ou fatals.

Les effets secondaires rapportés allaient de la constipation, des saignements et la douleur à des réactions allergiques, ulcères de la bouche, crises d’épilepsie, vomissements, retard de croissance, infections, malnutrition et décès.

Les quatre décès étaient associés à la substitution des traitements conventionnels par des thérapies alternatives.

Ceux-ci comprennent le cas d’un bébé de 8 mois admis à l’hôpital pour cause de malnutrition et de choc septique, qui suivait un traitement de naturopathie à base de régime de riz depuis l’âge de 3 moins pour le traitement de la constipation.

L’un des autres décès a impliqué un enfant de 10 qui a développé un choc septique après avoir été traité par homéopathie, et qui suivait un régime drastique contre l’eczéma chronique.

Deux des événements des effets secondaires étaient associés à des doses excessives de produits médicinaux, dont les parents croient qu’ils sont sans dangers parce que ces produits sont supposés "naturels".

Les parents cherchent à tout traiter, de la constipation aux troubles de la coagulation, et des diabètes aux paralysies cérébrales.

"Les échanges avec les familles, à propos de leur recours aux thérapies alternatives, pourraient les pousser à évoquer les modifications suggérées par le praticien alternatif avant de changer ou de stopper la médication" disent les auteurs.

"Cependant, de nombreux effets secondaires sont associés à un manque d’utilisation de la médecine scientifique, qui résulte en une foi aveugle de la famille dans les thérapies alternatives, et leur détermination à l’utiliser malgré des avis médicaux contraires" concluent-ils.

- Les médecines non conventionnelles ou les raisons d’une croyance. Jean Brissonnet.
- Histoires parallèles de la médecine. Des Fleurs de Bach à l’ostéopathie. Thomas Sandoz.


Références et notes :

[1] Alissa Lim, Noel Cranswick, Michael South. Adverse events associated with the use of complementary and alternative medicine in children. Arch Dis Child, 22 Dec 2010.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |