Accueil du site > Suppléments > Pas d’huile d’onagre contre l’eczéma

Pas d’huile d’onagre contre l’eczéma

Le 30 avril 2013

Une recherche dans le domaine des thérapies alternatives que sont l’huile d’onagre (huile de primevère) et l’huile de bourrache a montré qu’elles n’apportaient pas de bénéfices contre l’eczéma comparées à un placebo. Les auteurs, qui ont publié leur analyse systématique des études existantes dans la Bibliothèque Cochrane [1] concluent que d’autres études sur ces thérapies seraient difficiles à justifier.

L’eczéma atopique, aussi connu sous le nom de dermatite atopique, consiste en des démangeaisons de la peau qui ne connaissent à ce jour pas de traitement définitif. Apparaissant habituellement pendant l’enfance, elle affecte environ 10% à 20% des enfants en âge d’aller à l’école, qui peuvent souffrir d’une peau tendue, rouge et douloureuse, pouvant vivre des nuits d’insomnie et de la gêne à cause de leur apparence, en passant leur temps à se gratter et à se frotter.

Pour environ 60% des gens, le trouble s’améliorera ou disparaitra à l’âge adulte. Les crèmes, les pommades, les bains d’additifs, les stéroïdes et les antihistaminiques sont quelques-uns des traitements prescrits pour soulager leur état. Cependant, les gens se tournent souvent vers des thérapies complémentaires telles que l’huile d’onagre et de bourrache en croyant qu’ils éviteront ainsi les effets secondaires causés par les traitements conventionnels contre l’eczéma. L’huile d’onagre et l’huile de bourrache contiennent de fortes quantités d’acide gamma-linoléique, dont on a autrefois pensé qu’il jouait un rôle dans la réduction de l’inflammation de la peau de l’eczéma.

Les chercheurs ont analysé les bénéfices et les effets secondaires associés à l’huile d’onagre et à l’huile de bourrache dans 27 études qui ont impliqué un total de 1596 personnes (adultes et enfants) de 27 pays différents. Les participants ont pris de l’huile d’onagre et de l’huile de bourrache, ou un placebo, pendant une durée allant de 3 à 24 semaines.

Globalement, les chercheurs ont trouvé que le fait de prendre de l’huile d’onagre et de bourrache n’apportait pas plus d’amélioration des symptômes de l’eczéma qu’avec le placébo. Les placebos habituellement utilisés ici comprennent de l’huile d’olive et de l’huile de paraffine. Il n’y avait pas non plus d’amélioration de la qualité de la vie chez les patients testés avec la prise des huiles d’onagre et de bourrache dans les deux seules études ayant mesuré cet élément.

"Il n’y a pas de preuves que le fait de prendre soit de l’huile d’onagre soit de l’huile de bourrache apporte un bénéfice à tous ceux qui souffrent d’eczéma" explique le chercheur Joel Bamford de l’Université du Minnesota. "Étant donné la solidité des preuves de notre analyse, nous pensons que faire des études supplémentaires sur l’utilisation de ces thérapies complémentaires visant à traiter l’eczéma serait difficile à justifier".

Certains des participants aux études ont vécu des légers effets secondaires comme des migraines et des troubles de la digestion ou diarrhées, comme ce fut aussi le cas chez ceux qui avaient pris des placébos. Cependant, aucune des études analysées n’a évalué ni mentionné les effets hémorragiques ou anticoagulants, qui avaient été associés à l’huile d’onagre. "Les consommateurs doivent être alertés sur le fait que prendre de l’huile d’onagre oralement est listé comme une cause connue d’augmentation des saignements chez ceux qui prennent de la Coumadine ou warfarine, un médicament pourtant fréquent" conclut Bamford.


Références et notes :

[1] Oral evening primrose oil and borage oil for eczema. Joel TM Bamford, Sujoy Ray, Alfred Musekiwa, Christel van Gool, Rosemary Humphreys, Edzard Ernst. The Cochrane Library.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |