Accueil du site > Science > Pas de réduction du cancer avec les antioxydants

Pas de réduction du cancer avec les antioxydants

Le 31 décembre 2008

Dans la grande étude Women’s Antioxidant Cardiovascular, les participantes qui ont pris du bêta carotène, de la vitamine C, de la vitamine E ou une combinaison de suppléments n’ont pas vécu de réductions significatives de leurs risques de cancer.

L’étude clinique, qui a impliqué 7627 femmes qui ont été suivies pendant 9,4 années en moyenne, a été dirigée par le Dr Jennifer Lin et ses collègues de l’Ecole Médicale de Harvard à Boston, et publiée dans le Journal of the National Cancer Institute [1].

Les patientes ont été assignées au hasard soit dans le groupe placebo, ou dans le groupe prenant 500 mg d’acide ascorbique tous les jours, 600 IU d’alpha-tocophérol chaque autre jour ou 50 mg de bêta-carotène les autres jours. En tout, 624 femmes ont développé des cancers invasifs et 176 sont décédées de leur maladie.

Comparées aux femmes qui prenaient un placebo, le risque relatif de développer un cancer était presque identique dans le groupe prenant de la vitamine C, de la vitamine E ou du bêta-carotène.

Il y avait une petite différence dans les décès par cancer à l’intérieur des groupes. Le risque a augmenté de 28% chez les femmes qui prenaient de la vitamine C, il a diminué de 13% chez celles qui avaient pris de la vitamine E et avait diminué dans le groupe au bêta-carotène.

"Nous n’avons observé aucune association générale des trois antioxydants, pris seuls ou en association, avec l’incidence ou la mortalité par cancer. La durée de la supplémentation n’apparaissait pas non plus modifier les associations de ces suppléments avec le risque de cancer ou la mortalité à cause du cancer" écrivent Lin et ses collègues.

Les résultats "suggèrent qu’il n’y a pas de bénéfices ni de risques tirés de la prise de suppléments de vitamines C et E et de bêta-carotène, dans le cadre de la prévention ou de la mortalité par cancer" concluent les auteurs.

Dés lors, les chercheurs se posent la question : pourquoi tous ces suppléments ne préviennent-ils pas le cancer, comme d’autres études dans le passé l’avaient laissé entendre ? Une théorie, explique Lin, serait qu’ils pourraient être efficace chez les personnes dans un état de malnutrition, mais pas chez les gens qui se nourrissent correctement comme c’est le cas chez les femmes de cette étude. Certaines études avaient montré que les régimes manquant d’antioxydants, mais surtout de fruits et légumes, pouvaient causer plus de cancers.

- Médecines parallèles et cancers. Dr. Olivier Jallut


Références et notes :

[1] Vitamins C and E and Beta Carotene Supplementation and Cancer Risk : A Randomized Controlled Trial Journal of the National Cancer Institute, 7 Jan. 2009.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2016 - Charlatans.info |