Accueil du site > Science > Une étude sur la chélation abandonnée

Une étude sur la chélation abandonnée

Le 18 septembre 2008

Les responsables de la santé ont vivement réagit face à la prévision d’une étude visant à examiner un type de traitement controversé, que certains activistes de l’autisme considèrent comme une thérapie médicale alternative pour les enfants autistes.

L’Institut National de la Santé Mentale US (NIMH) qui fait partie de l’Institut National de la Santé (le NIH), a déclaré mercredi qu’il avait annulé l’étude visant à vérifier l’efficacité d’un traitement nommé la thérapie par chélation.

La thérapie par chélation consiste à injecter en intraveineuse de l’EDTA (acide éthylène diamine tétracétique), un acide aminé synthétique, et a été utilisée pour "traiter" des empoisonnements par métaux lourds.

Certains activistes de l’autisme se font les avocats de la théorie, rejetée par les scientifiques, selon laquelle l’autisme est provoqué par une exposition au mercure, un métal lourd, à cause des vaccins infantiles.

Plusieurs études et experts médicaux ont réfuté cette notion selon laquelle le mercure utilisé dans les conservateurs des vaccins pouvait causer l’autisme, mais certains parents d’enfants autistes le croient toujours fortement.

Depuis 2001, selon le Centre de Contrôle des Maladies et de la Prévention U.S., à l’exception de certains vaccins de la grippe, les conservateurs au mercure ne sont plus utilisés dans les vaccins pour les enfants.

"Le NIMH a décidé que les ressources seront mieux utilisées pour tester d’autres thérapies qui ont un réel potentiel d’efficacité pour tout ce qui touche à l’autisme, et abandonne le projet autour de cette étude." a déclaré l’Institut. Les accords pour diriger cette étude avaient été donnés en 2006.

"Aucun sujet n’avait encore été recruté pour l’étude" affirme l’Institut.

"En février 2007, à partir de nouvelles données scientifiques, un bureau du NIH a réévalué le ratio risques/bénéfices de l’étude proposée. Le bureau a déterminé qu’il n’y avait aucune preuve d’un bénéfice direct pour les enfants qui participeraient à l’essai de la thérapie par chélation, et que l’étude présentait trop de risques" ont-ils ajouté.

- Idées fausses, Idées folles en médecine. Skrabanek, Mc Cormick.
- Médecines alternatives : le guide critique. Collectif.
- Histoires parallèles de la médecine. Des Fleurs de Bach à l’ostéopathie Thomas Sandoz.


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |