Accueil du site > Nouvelles > Une explication naturelle pour les OVNIS

Une explication naturelle pour les OVNIS

Le 25 février 2009

Les mystérieuses visions d’OVNIS pourraient s’expliquer, pour certaines d’entre elles, par un phénomène étrange mais naturel, connu sous le nom de "phénomènes lumineux éphémères" (TLE), qui sont des flashes de lumière situés très hauts dans l’atmosphère et provoqués par des orages.

Dans l’histoire, ces lumières dansantes sont apparues pour la plupart près d’un orage, mais les chercheurs n’ont pas commencé à les étudier jusqu’à ce qu’une caméra en enregistre une par accident en 1989.

"L’éclair de l’orage excite les champs électriques tout proches, produisant un flash de lumière appelé ’phénomène lumineux éphémère’ " explique Colin Price, géophysicien de l’Université de Tel Aviv. "Nous comprenons maintenant qu’un seul type d’éclair spécifique est le déclencheur qui initie les phénomènes lumineux éphémères dans l’air." Les chercheurs ont détecté des flashes entre 56 et 129 km d’altitude, bien au-delà des 11-16 km où les éclairs ont habituellement lieu.

Ces TLE peuvent prendre la forme de balles d’électricité rapides, bien que des photographies précédentes aient suggéré des raies ou des vrilles.

La cause ou la fonction des flashes reste obscure, mais Price suggère qu’ils pourraient expliquer certains des comptes-rendus d’OVNIS qui ont circulé pendant des années. Cela pourrait apporter quelque consolation pour les amateurs enthousiastes d’OVNIS déçus par les canulars humains du passé.

A la fois les pilotes de jets et les astronautes avaient déjà rapporté de telles visions de TLE dans le passé, avec un mystérieux phénomène différent mais égal, connu sous le nom de "jets bleus". Price et ses collègues se sont focalisés sur les "phénomènes lumineux éphémères d’hiver" qui n’apparaissent que dans l’hémisphère Nord en hiver. Leurs caméras en hauteur contrôlées à distance peuvent prendre en photo les orages produisant des TLE loin au-dessus de la mer méditerranée.

Des techniques de triangulation ont aussi permis aux chercheurs de calculer les dimensions des éclairs.

"Ces espèces de ’chandelles’ dans les TLE font plus de 24 km de hauteur, avec des faisceaux de 72 km de large, cela ressemble a une énorme fête d’anniversaire" dit Price.

Les TLE pourraient avoir certains effets sur la couche d’ozone de la Terre, mais les chercheurs suspectent que l’impact global reste infime.

- Optical observations of transient luminous events associated with winter thunderstorms near the coast of Israel. Atmospheric Research, Vol. 91, Iss. 2-4, Fev. 2009, pp 529-537
- Les OVNI du CNES : 30 ans d’études officielles 1977-2007. Ouvrage collectif.


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |